L'ATELIER
DE LA SALAMANDRE

Accueil Atelier de la Salamandre
Presse et Références
Delphine Priollaud-Stoclet en trois mots

L'Atelier de la Salamandre
Formation professionnelle
Le Blog de l'Atelier de la Salamandre
Contact


Newsletter

Témoignages

Le cercle chromatique, théorie de la couleur
Couleurs primaires :jaune citron, bleu cyan et rouge magenta.
Couleurs secondaires :bleu foncé (violet bleu), rouge orangé, vert .
Couleurs tertiaires(obtenues en mélangeant une primaire avec la secondaire la plus proche) :
Jaune + rouge orangé : orange
Jaune + vert : vert clair
Bleu + bleu foncé (violet bleu) : bleu outremer
Bleu + vert : vert émeraude
Rouge + rouge orangé : carmin
Rouge + bleu foncé (violet bleu) : violet rouge
Les couleurs primaires et secondaires fonctionnent par paires de couleurs complémentaires.
Il faut connaîtrepar coeur ces trois paires :ROUGE/VERT ; BLEU/ORANGE ; JAUNE/VIOLET
Cercle chromatique Pour réaliser une ombre, mélangez la couleur locale de l'objet + sa couleur complémentaire + une pointe de bleu-violet, le manque de luminosité tendant à bleuir les teintes.
Pour accentuer l'éclat d'une couleur, jouez sur les contrastes ou ajoutez du jaune si cela ne fait pas virer la teinte radicalement.
Le contraste de valeur est celui dans lequel la couleur n'intervient pas. Par exemple, un noir à côté d'un blanc, un jaune clair à côté d'un jaune foncé.
Le contraste de couleur est fondé sur la différence entre deux couleurs. Deux complémentaires juxtaposées forment un contraste de couleur maximum.
Loi des contrastes simultanés : une couleur pâle devient d'autant plus claire que la couleur qui l'entoure est foncée ; une couleur intense devient d'autant plus foncée que la couleur qui l'entoure est claire.
Le contraste de température
est créé par la juxtaposition d'une couleur froide et d'une couleur chaude.
<précédent 1 I 2 >suivant
La couleur
 
Chaque paire de complémentaires contient une couleur chaude et une couleur froide. Elles se mettent donc en valeur par juxtaposition et se neutralisent en mélange : pour obtenir la gamme des gris et des marron, il faut mélanger les complémentaires entre elles en jouant avec les dosages.
En mélangeant à parts égales le rouge, le bleu et le jaune, on obtient théoriquement du noir. Il s'agit en réalité d'un gris très foncé. En ajoutant une pointe de blanc vous obtiendrez un gris coloré bien plus lumineux que le simple mélange de noir et de blanc, toujours terne.
Pour ombrer une couleur, il faut lui rajouter une pointe de sa complémentaire et surtout pas du noir. On dit alors que la couleur est rompue.
Une couleur mélangée à du noir est une couleur rabattue : le noir fonctionnant comme un "aspirateur" à lumière, les couleurs rompues sont bien souvent sans éclat.
Pour casser une couleur, il faut lui adjoindre du blanc. Contrairement aux idées reçues, le blanc n'éclairera jamais une couleur. Il aura plutôt tendance à l'affadir, la refroidir, la griser.

Suivez la Salamandre sur Tweeter I L'Atelier sur Facebook I RSS I Liens IMentions légales. Accès. ContactI L'Atelier de la Salamandre 43, boulevard Chilpéric 77500 Chelles
06 64 28 14 97
©2008 L'Atelier de la Salamandre
Reproduction des photos interdite sans mon autorisation